Sliabh na Caillí

Scáthcraft

(En complément de l’article précédent – vous l’avez peut-être vu venir… difficile de ne pas évoquer la Cailleach ^^)

20071228cailleach_jpgPendant sa visite de Loughcrew, aussi appelé Sliabh na Caillí (Colline de la Vieille Sorcière) Jonathan Swift entendit le récit folklorique d’une “femme monstrueuse” qui régnait jadis sur la région, dont le nom était Garavogue, et qui était l’incarnation locale de An Cailleach Bhéara, la Sorcière de Beare. Selon la légende, pour régner sur toute l’Irlande, elle tenta d’accomplir un exploit magique : elle devait remplir son tablier de pierres et les laisser tomber sur chacune des collines de Loughcrew en sautant de l’une à l’autre. Elle parvint à laisser tomber ses cairns sur les deux premières collines, mais elle manqua son coup et fit une chute mortelle lors du dernier saut.

Cette vieille femme, géante de surcroît, trouve peut-être son origine dans celui de la déesse celte Buí (vache…

View original post 574 autres mots

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s