Tá neamh agus talamh lán de do ghlóir – une exercise de traduction en gaeilge.

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

Voilà un poème que j’ai écrit un matin ensoleillé pendant que les merveilles de la nature, de l’été et de l’univers uni (c’est-à-dire non-dualiste) me parlaient. J’ai formulé les pensées en phrases simples puisque j’avais déjà l’idée à tenter la traduction en gaeilge. Oui… le débutant dans l’apprentissage de cette langue qui fait de la traduction de la poésie. J’admets, d’abord, que la traduction n’est qu’un début. Elle est sans doute pleine de fautes… ou peut-être non. La traduction creuse profondément dans le sens des idées, donc je l’adore comme activité d’auto-apprentissage.

La poésie nous aide à comprendre nos pensées. La poésie commence avec des inspirations… puis des mots suivent… puis on travaille avec les mots. Le poème se transforme. Et voilà qu’ici, mon poème préserve l’évolution des idées en trois vers.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s